Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web

Qui nous sommes

La Fédération des coopératives du Nouveau-Québec appartient à un groupement de 14 coopératives membres des communautés inuites situées le long des côtes de la Baie d'Hudson etde l'Ungava au Nouveau-Québec (ou Nunavik, tel qu'on le nomme actuellement).

La FCNQ a été fondée en 1967 afin de fournir au mouvement coopératif en rapide croissance les pouvoirs et services nécessaires pour atteindre son but – Atautsikut/Ensemble – travailler pour l'essor collectif sans que personne ne soit oublié.

Le but principal de chaque coopérative est d'unir la communauté et d'agir en tant que porte-parole de leurs intérêts. La coopérative est donc beaucoup plus qu'un simple magasin, ce qui est évident lorsque l'on observe le succès des coopératives dans de nombreuses activités telles que:

  • Magasins de vente au détail, ceux-ci offrent une vaste sélection de marchandise à des prix compétitifs et souvent donnent des ristournes, sous forme de parts accumulées ou 

  • d'argent comptant, à tous ses membres, à la fin de l'année.

  • Services bancaires, bureaux de poste, télévision par câble et services Internet.

  • Formation du personnel et services de vérification.

  • Marketing de l'art inuit à travers le Canada et à travers le monde.

  • Gestion d'hôtels, d'une agence de voyage et de plusieurs camps de chasse et de pêche.

  • Entreposage en vrac et distribution d'approvisionnement essentiel en huile et en carburant.

  • Projets de construction au Nunavik pour des logements, écoles etc.

Le mouvement coopératif est maintenant le plus grand employeur non gouvernemental dans la région avec plus de 400 employés à temps plein et 140 employés saisonniers au Nunavik, en plus des 160 employés à temps plein à Montréal.

Les coopératives sont gérées exclusivement par le personnel inuit et cri, ce qui assure le maintien de l'expérience acquise dans la communauté.

Le commerce géré par le mouvement coopératif du Nunavik a grandi chaque année de 1.1 million de dollars en 1967 à 231 millions de dollars en 2013.

Ces résultats démontrent clairement que la philosophie coopérative du travail collectif pour se développer en tant que peuple, sans que personne ne soit oublié, représente une solution rentable et socialement équitable pour le développement futur du Nunavik.